L’eczéma

image article blog l'eczéma

© Crédit photo : Freepik

Cet article s’inscrit dans la lignée des précédents et participe à l’élaboration du Dictionnaire des maux par MoonRise. Avant de poursuivre, je tiens à préciser que je ne suis pas une professionnelle de santé : les informations que vous trouverez ici relèvent de mes connaissances énergétiques ainsi que de mes expériences et compétences d’énergéticienne. Je suis en mesure de vous effectuer un scan émotionnel pour définir de l’origine de votre mal, mais je ne m’invente pas médecin ou naturopathe. C’est pourquoi, il revient de votre responsabilité de prendre en charge votre santé comme vous le souhaitez. 

Vous commencez à le savoir, je préfère parler de « mal-a-dit » que de « maladie ». Oui, je suis persuadée que tout problème de santé (corporel et psychique) trouve son origine dans la vie que nous avons vécue, ou celle que nous vivons (notre passé ou notre présent). 

L’eczéma est une « mal-a-dit » qui touche de nombreuses personnes, qu’elle soit présente depuis l’enfance ou qu’elle apparaisse à l’âge adulte : elle dérange. L’eczéma gratte, saigne, tire et parfois : fait péter les plombs. Parce que oui, l’eczéma engendre des soucis cutanés, mais il peut aussi être à l’origine d’un isolement ou d’une baisse de moral. Quelles que soient ses conséquences : on aimerait s’en débarrasser définitivement ! 

L’eczéma, qu’est-ce que c’est ?

On le sait, l’eczéma fait son apparition sur la peau : gerçures, démangeaisons, rougeurs, dessèchement, etc. Les médecins définissent 90% des cas comme de l’eczéma allergique et traduisent son existence par l’utilisation de produits allergènes, une alimentation trop riche en blé, soja, œufs, lait, poisson, etc. De votre côté, vous avez essayé toutes les crèmes du monde, sous les conseils de votre médecin, de Pierre, Paul ou Jacques : mais rien n’y fait… Et si c’était parce que vous n’êtes pas sur la bonne piste ?

Depuis toujours on vous colle la responsabilité de votre eczéma sur le dos : votre hygiène de vie ne convient pas, vous vous lavez trop, vous n’utilisez pas les produits adéquats ou la crème idéale (à 294€ le tube de 10g). Stop ! 

Si vous souffrez d’eczéma, vous avez certainement repéré le moment où il survient en force : quand vous êtes stressé(e), fatigué(e), en colère, triste ou déçu(e). Parce que oui, tout n’est pas causé par votre hygiène de vie ou les produits que vous utilisez. Vous n’êtes pas si directement responsable de votre eczéma. Cependant, vous l’êtes tout de même… Je vous explique.

Tout ce que tu n’exprimes pas, s’imprime sur ta peau.

Conscientiser la cause de l’eczéma : qu’est-ce que l’on refoule ?

Avant de vous dépatouiller de votre eczéma, il est essentiel de comprendre ce qu’il fait là, d’où il vient et pourquoi. Votre responsabilité se porte sur votre comportement (souvent inconscient). Au fil de mon activité, j’ai rencontré de nombreux.ses patient(e)s souffrants d’eczéma et la cause était toujours la même : émotions refoulées, événements traumatisants gardés au plus profond de soi, relations conflictuelles refoulées avec l’un des deux (ou les deux) parents dans l’enfance. Alors OUI : l’eczéma est la conséquence du stress, de l’angoisse, de la peur, de la déception et de tout autre émotion négative que l’on n’exprime pas, que l’on refoule !

Vous l’aurez compris : l’eczéma est causé par tout ce que l’on refoule, ce que l’on garde au plus profond de nous et que l’on enfouit pour que personne ne le trouve. L’eczéma est la conséquence de ce milkshake despotique que vous vous infligez : garder et refouler. Les émotions que vous renfermez au creux de vous peuvent être de la colère, de la déception, de la tristesse, de la frustration, etc. Il s’agit ici de la cause profonde de votre mal-a-dit et il se peut que vous ne soyez même plus conscient(e) de ce que vous avez refoulé. Parce que ce fonctionnement est une habitude pour vous et que vous le faites de manière inconsciente. Mais alors, comment changer ça ?

Comment les soins énergétiques aident-ils à se débarrasser de l’eczéma ?

Pour emprunter le chemin de la guérison, vous devez accepter de changer : changer votre comportement, changer d’attitude envers les autres et surtout : évacuer et communiquer sur votre souffrance intérieure quand elle se présente, dire ce qui ne vous convient pas et agir pour votre bien-être plutôt que celui des autres. 

Lorsque vous décidez d’investir sur vous et votre santé, les thérapeutes vous accompagnent sur le chemin de la compréhension, du dénouement et de la guérison. Pour cela, durant votre thérapie énergétique, vous irez chercher les réponses qui sommeillent en vous, avec l’aide de votre thérapeute. Durant les soins, votre thérapeute énergétique procède également à l’échange d’énergies et vous comble d’énergies positives : de joie, de bienveillance, de paix et d’amour inconditionnel.

1. COMPRENDRE
Dans un premier temps, vous définirez ensemble les événements ou les émotions que vous avez renfermés et que vous gardez au creux de votre inconscient : ce que vous avez rangé et bloqué pour ne plus y avoir accès, pour ne plus souffrir.

2. INTROSPECTER ET CONSCIENTISER

À la suite de cela, il vous faudra conscientiser ces blessures et ces émotions : accepter qu’elles aient existé et qu’elles ont fait partie de votre vie, de votre histoire. Vous devez comprendre pourquoi vous avez refoulé ces choses-là : pour ne pas souffrir ? Pour vous protéger ? Parce que vous aviez peur ? Ou parce qu’il s’agissait de blessures trop douloureuses ?

Quelle que soit la cause, il vous faudra la déterminer. Et vous le ferez assurément aux côtés de votre accompagnante. Vous comprendrez (enfin) l’origine de votre mal, cela vous permettra alors d’évacuer.

3. DÉCONSTRUIRE

Vous entrerez alors sur le chemin de la libération : vous allez déconstruire la carapace émotionnelle dans laquelle vous vous renfermiez jusque-là. Vous pourrez ainsi retrouver et reprendre les pleins pouvoirs sur votre vie et sur votre santé.

Cessez de jouer un rôle qui n’est pas le vôtre : retirez votre costume et affirmez-vous tel que vous êtes.

Le mot de Céline

Cessez de vous cacher derrière un masque : soyez vous-même et n’ayez plus peur ! Laisser vos émotions s’exprimer ne fera pas de vous une personne faible, cela ne vous fera pas souffrir non plus. C’est d’ailleurs tout le contraire. Libérer vos émotions vous permettra de les conscientiser, de les accepter et d’avancer. Apprenez à accueillir vos émotions plutôt qu’à les refouler. (Ré)apprenez à vous connaître et à vivre en accord avec vos valeurs profondes : celles qui vous animent, qui vous correspondent et que vous décidez d’incarner.