L’endométriose

image article blog l'endométriose

© Crédit photo : Pexel

L’endométriose est une maladie qui touche une personne (biologiquement femme) sur dix. Elle se traduit par des crampes, des douleurs très importantes, parfois des vomissements et des pleurs. Avant de continuer, je tiens à préciser que je ne suis pas une professionnelle de santé. Les dires que vous trouverez dans cet article dépendent entièrement de mes connaissances personnelles, de mes recherches et de mes compétences en tant qu’énergéticienne. Vous avez la responsabilité entière quant à la gestion de votre santé, cet article n’est pas une référence de médecine conventionnelle. Pour celles et ceux qui me connaissent, vous savez que je suis convaincue que toute maladie n’est que la conséquence d’un mal qui n’a pas été exprimé et dont il faut se soulager. Je parle alors de « mal-a-dit » (maladie).  

L’endométriose, qu’est-ce que c’est ?

NB : Si vous êtes concernées par cette maladie (mal-a-dit) vous pouvez passer directement au titre suivant. Ici, nous traitons de la maladie en « général » et de ce qu’elle engendre au quotidien (que vous connaissez donc sûrement déjà). En revanche, si vous êtes un(e) proche d’une personne concernée par l’endométriose, je vous invite à lire l’article dans son intégralité.

L’endométriose est une maladie physiologique qui se caractérise par un endomètre qui se développe en dehors de l’utérus (là où il n’a en réalité rien à faire…). Ce développement inapproprié est à l’origine des grandes souffrances et traduit ce que l’on appelle l’endométriose. L’endométriose est une maladie invisible, de l’extérieur. Une personne qui souffre d’endométriose n’affiche aucune blessure visible aux yeux des autres, pourtant, il s’agit d’une véritable souffrance intérieure

À l’intérieur du corps, le développement de l’endomètre (en période menstruelle) peut engendrer des lésions et des dommages sur les organes comme l’utérus, les trompes, les ovaires, etc.  C’est une pathologie difficile à détecter car elle était encore peu connue il y a quelques années. Il n’existe (actuellement) aucun traitement pour faire disparaître la maladie ou les souffrances qui lui sont liées. Les alternatives trouvées par la médecine générale sont les contraceptifs. En outre, il existe tout de même quelques opérations qui visent à minimiser les dommages de la maladie, mais je n’ai pas les connaissances médicales suffisantes pour aborder ce sujet.  

Ce que je sais, c’est que l’endométriose peut être responsable de l’isolement. Il arrive (trop souvent) que les femmes qui souffrent d’endométriose ne voient pas leur souffrance prise en compte : les gens minimisent les douleurs, ou même, les ignorent. L’endométriose est une maladie qui ne permet pas de vivre comme on l’entend. Si vous souffrez d’endométriose, vous savez que vous êtes sans arrêt à l’affût du jour de votre cycle, vous organisez votre emploi du temps autour de lui, vous choisissez vos tenues vestimentaires en fonction de votre ventre gonflé et vous espérez (tellement tellement fort) que vos règles n’arrivent pas à CE moment-là parce que vous avez prévu une sortie qui vous tenait à cœur. Mais surtout, pour celles qui le souhaitent, ce que vous espérez le plus c’est de pouvoir mettre au monde un/des enfant(s).

Cesse de faire passer le bonheur des autres avant le tien, tu vaux tout autant, voire plus, que qui que ce soit

L’endométriose : conséquences des blessures émotionnelles profondes

Si vous êtes concerné(e), ce paragraphe vous intéressera certainement davantage. Au cœur de mon entreprise à travers MoonRise je m’exerce à mettre le doigt sur les blessures émotionnelles et les traumatismes à l’origine des maladies (mal-a-dit). Pour l’endométriose, je l’ai trouvé. Si vous souffrez d’endométriose, vous souffrez certainement d’une profonde mise en retrait, notamment à l’égard de votre famille. Si ce n’est pas le cas actuellement, il se peut que ça l’ait été dans votre enfance. 

L’endométriose apparaît chez les personnes qui refusent de se mettre en avant. Vous avez des difficultés à vous valoriser, parce que vous n’avez pas été valorisé(e) dans votre enfance.  Vous ressentez le profond besoin de savoir que vous existez pour une bonne raison (peut-être inconsciente), que vous avez votre place dans ce monde. Selon vous (ou votre enfant intérieur), vous n’avez pas entendu suffisamment de propos positifs ou bienveillants à votre égard, dans votre enfance. La maladie (mal-a-dit) intervient souvent à la suite d’une période chargée en émotions : séparation (des parents ou de soi), humiliation, rejet, etc. Vous éprouvez des difficultés à exprimer votre individualité et ce déséquilibre se traduit par le mal que représente l’endométriose. 

Pourquoi ne t’autorises-tu pas pleinement à exister ?

L’introspection : un petit pas vers la libération de l’endométriose ?

Si vous souffrez d’endométriose, il est important, dans un premier temps, que vous preniez conscience de l’origine de votre souffrance émotionnelle. Comme pour tout autre mal, il est essentiel de comprendre la source de la problématique et de faire la paix avec elle : pardonner et avancer. Pour effectuer ce travail d’introspection, voici trois questions que vous pouvez vous poser : 

  • Comment se sont comportés vos parents (à votre égard) au moment de votre enfance ?
  • Pourquoi ne vous autorisez-vous pas à exister pleinement ?
  • Pourquoi faites-vous passer le bonheur des autres avant le vôtre ?

Ces questions vous permettront de mettre en avant différents points sensiblement liés à votre problématique. Ainsi, vous pourrez commencer à déconstruire le passé pour en construire un nouveau qui vous permettra de vous aimer et de vous accepter pleinement. Le plus important sera de faire la paix avec vos parents et de communiquer (avec eux) sur vos ressentis, votre souffrance et la colère que vous éprouvez envers eux.

Dans les cas d’endométriose, les accompagnements énergétiques proposés par MoonRise s’articulent autour de votre passé : ce qui n’a pas été et ce que vous auriez souhaité. Votre thérapeute vous accompagne dans votre travail d’introspection, vous aide à mettre en pratique des exercices de visualisation et à mener votre libération à son terme. Votre accompagnante procède également à des échanges d’énergies puissants lors de vos rendez-vous, afin de vous combler de paix et d’énergie de guérison.

Le mot de Céline

Au même titre que tout autre être humain, vous avez le droit d’être. Vous avez le droit d’être sur cette Terre et vous devez même vivre pour vous, ce qui vous fait plaisir, vous procure de la joie : votre bonheur. Vous avez le droit de vivre. Vous avez le droit d’exister. Vous avez le droit d’être pleinement vous-même. Alors SOYEZ. Soyez-vous et exprimez-vous. Ne laissez plus vos souffrances se terrer au fond de votre corps et vous déclencher des souffrances qui ne vous appartiennent pas. Vous êtes un être à parts entières et vous méritez tout le bonheur et le bien-être que la via a à vous offrir.