Entrepreneure : Je suis trop attachée à mon entreprise

image article blog l'alcoolisme

© Crédit photo : Pixabay

Si vous êtes entrepreneure, vous savez combien créer une entreprise peut bousculer une vie. Devenir entrepreneure, c’est lâcher toutes les sécurités que l’on a pu connaître pour miser sur soi, et parfois, ça fait très peur. Être attachée à son entreprise est un fait pleinement normal : vous avez donné naissance à un projet et votre ambition profonde est de le voir grandir du mieux possible. De ce fait, il ne faut pas vous flageller d’être impactée émotionnellement ou psychologiquement (en bien comme en mal) par ce qu’il se passe dans votre entreprise. Cependant, il se peut que les impacts de votre entreprise sur votre moral ou votre santé soient pesant au fil du temps, et c’est pour cette raison qu’il est important de réfléchir à se détacher avant.

Comment savoir si je suis trop impliquée dans mon entreprise ?

Avant tout, il est essentiel de définir ce que l’on entend dans le terme « impliquée ». Ici, l’implication dont l’on traite est davantage de nature émotionnelle. Nous ne sommes pas en train de réfléchir à votre implication en termes de charge de travail ou de relation client(e)s. Ce que l’on cherche à définir, c’est le taux d’implication émotionnelle que vous présentez face à votre société. Il se peut que l’attachement et l’implication que vous présentez face à votre entreprise fasse partie de vous et que vous ne soyez pas prête à vous en défaire. Et dans ce cas, c’est ok. Il n’y a que vous pour juger et décider de ce que vous devez faire.

Bien évidemment, il n’existe pas de thermomètre pour connaître votre taux d’implication dans votre entreprise et vous êtes l’unique personne qui détient la réponse à cette question. Cependant, il existe quelques indices qui peuvent vous aider à prendre du recul et à voir la situation de façon plus objective. Par exemple, si vous ressentez chaque « échec » de façon personnelle, que vous ressentez un impact émotionnel très fort (à l’intérieur de vous) au moindre bousculement de votre entreprise, que la moindre remarque d’un client vous touche particulièrement ou que vous avez le sentiment que votre entreprise s’épuise au fil de votre fatigue personnelle, alors il se peut que vous soyez trop impliquée. Voici quelques questions que vous pouvez vous poser pour tenter de prendre du recul :

  1. Est-ce qu’il m’arrive de ressentir de la tristesse lorsqu’un(e) client(e) décline mon offre ?
  2. Est-ce que je perds des client(e)s lorsque j’ai peur de manquer d’argent ?
  3. Est-ce que je me sens persécutée quand un client me fait une remarque (même constructive) ?
  4. Est-ce que je me sens en désaccord avec la clientèle que j’attire ?

Si la majorité de vos réponses sont des « oui », alors il est probable que vous soyez impliquée de façon trop importante dans votre entreprise. Dans ce cas, il peut alors être judicieux pour vous de réfléchir à différents moyens pour prendre soin de vous et de votre santé émotionnelle.

Comment se détacher émotionnellement de mon entreprise ?

Se détacher émotionnellement de quelque chose ou de quelqu’un n’est pas un processus simple pour tout le monde. Dans le cadre de cette démarche, il est important de veiller à faire les choses en pleine conscience et d’agir selon vos désirs profonds. S’il vous paraît juste de vous détacher et de prendre du recul, vous trouverez ci-dessous deux « exercices » que vous pouvez mettre en place pour amorcer ce travail.

1. Commencer par créer un tableau d’émotions

Écrire votre prénom en haut d’une colonne puis celui de votre entreprise (ou « entreprise » si vous êtes auto-entrepreneure sous votre nom). Lorsque votre tableau est établi, ranger dans chaque colonne respective les émotions qui vous sont propres et celles qui dépendent de votre société. Cet exercice vous aidera à prendre du recul sur les différentes émotions que vous ressentez et leur origine. 

2. Rédiger des affirmations de détachement positif

Vous pouvez déposer sur une feuille toutes les affirmations positives qui vous aideront à faire le détachement avec votre entreprise. Il n’est pas nécessaire de donner du sens ou un fil conducteur à ces affirmations, seulement les ressentir et les écrire de façon lisible (pour y revenir plus tard si besoin). Par exemple, vous pouvez commencer par « Je suis fondatrice de mon entreprise mais je l’autorise à évoluer sans moi ». Bien évidemment vous restez à la tête de votre société, mais vous l’autorisez ainsi à s’élever sans dépendre de votre conditionnement personnel. 

Pour effectuer votre travail de détachement, il existe aussi les accompagnements énergétiques, dont celui que nous vous proposons avec MoonRise. L’accompagnement énergétique vous aide à travailler sur les blocages (souvent inconscients) qui vous freinent dans le développement de votre entreprise. Par exemple, si vous nourrissez de nombreuses peurs, il se peut que cela se répercute sur un manque de client ou une baisse de votre chiffre d’affaires. À l’inverse, si vous êtes focalisée sur vos propres besoins professionnels mais que vous n’écoutez pas les besoins de votre « cible », il se peut que vos offres ne correspondent pas entièrement à la clientèle que vous espérez, etc. 

Il existe autant de situations possibles que d’entrepreneures, c’est pour cela qu’il est essentiel de discuter et d’échanger avec notre équipe avant de vous lancer dans un accompagnement. De même, si vous ne connaissez pas la source de vos blocages, ce n’est pas un problème, notre thérapeute saura vous guider et vous informer des points à travailler grâce aux techniques de MoonRise. 

Et n’oubliez pas, quoique vous décidiez, vous possédez en vous toutes les réponses et les ressources nécessaires pour faire bouger les choses, donc n’ayez plus peur et acceptez de prendre votre vie en main. Si besoin, l’équipe de MoonRise reste à votre disposition pour répondre à vos interrogations. Nous vous souhaitons un beau chemin et de belles choses à venir.

À bientôt au travers des lignes de ce blog,