Se sentir illégitime en tant qu’entrepreneure

article blog se sentir illegitime en tant qu'entrepreneure

© Crédit photo : Pexels

Se lancer en tant qu’entrepreneure est parfois semé de nombreuses embûches, notamment d’après l’éducation et le conditionnement social que l’on a pu vivre. Entreprendre, c’est oser se faire confiance, croire en ses rêves et agir pour soi. Malheureusement, il arrive bien souvent que l’on se retrouve nez à nez avec ce que l’on appelle le syndrome de l’imposteur. Récemment, je vous livrais un article sur le sujet, dans lequel je vous expliquais la nature du syndrome et ce qui se cachait derrière lui. Dans le présent article, je vise à vous donner des clés pour surmonter cette sensation d’illégitimité (liée à votre travail d’entrepreneure) et à vous défaire du/des conditionnement(s) que vous avez pu recevoir.

Comment trouver confiance en soi lorsqu’on est entrepreneure ?

Lorsque l’on est face à ce sentiment d’illégitimité, on a souvent tendance à chercher nos propres solutions et à nous auto-bousculer pour tenter de faire disparaître ce fichu sentiment. Si vous voulez mon avis : il est surtout important de s’accorder du temps et de ne pas être trop difficile avec vous-même. Si vous n’avez pas confiance en vous en tant que cheffe d’entreprise, il y a de véritables raisons à ça. Par exemple, il se peut que vous n’ayez pas confiance en vous dans la vie quotidienne, que ce soit le premier projet que vous meniez, que votre entourage ne vous soutienne pas comme vous l’auriez souhaité, etc., etc., etc. Vous l’aurez compris, il peut exister de nombreuses et diverses raisons à ce sentiment inconfortable que vous ressentez. 

Pour vous défaire de ce sentiment, la principale action que vous pouvez mener est de trouver l’origine de votre mal-être. Effectivement, si vous pointez du doigt la source de votre problématique, elle deviendra déjà plus simple à traiter. Il se peut cependant que ce travail d’introspection soit difficile pour vous et que vous ne sachiez pas par où commencer, dans ce cas, je vous invite à visiter notre page au sujet du scan émotionel

Si vous connaissez l’origine de votre problématique, vous pouvez alors commencer à travailler sur le sujet au cours d’un travail d’introspection. Avoir conscience de la source de vos sentiments vous permet de travailler sur ceux-ci en pleine conscience. Pour cela, je vous invite également à mettre en place de petites actions qui vous aideront à ancrer en vous les sentiments positifs liés à votre activité d’entrepreneure. Par exemple, vous pouvez mettre en place des affirmations positives, un journal de gratitude ou un des petits rituels qui vous permettent de vous ancrer dans l’instant présent (comme la méditation).

Arrêter de s’auto-saboter quand on entreprend

Dans le cadre de votre démarche, il est également nécessaire de cesser (immédiatement) de vous jeter des bâtons dans les roues. Gardez toujours en tête que vous devez être la première personne à croire en votre projet. Et oui, si vous ne le faites pas, qui le fera à votre place ? Rassurez-vous, croire en vous et en votre projet ne fera pas de vous une personne égocentrée ou arrogante. Au contraire, mettre vos tripes dans votre projet sans avoir peur du regard des autres (et de l’avenir) ne fera qu’accroître votre crédibilité et attirer à vous toute votre puissance

Il est indispensable que vous preniez conscience que vous êtes votre propre frein. La pensée est créatrice et c’est avant tout de celle-ci que vont découler les actions de votre vie. Si vous passez la majeure partie de vos journées à nourrir la peur qui sommeille en vous, les actions de votre quotidien seront freinées par cette peur et ne pourront évoluer. En revanche, si vous travaillez à apaiser vos peurs et que vous nourrissez les sentiments positifs liés à votre activité, vous récolterez les actions qui en dépendent et vous verrez votre entreprise croître selon vos attentes.

Conseil : si vous avez du mal à croire pleinement en vous au lancement de votre entreprise, focalisez-vous sur les éléments incontestables. Par exemple : « je suis cheffe d’entreprise », « je mets tout en œuvre pour vivre de mon activité », « je mets en place des actions pour pérenniser mon entreprise », etc. 

Déconditionner les croyances limitantes autour de l’entrepreneuriat

Je ne le répèterai jamais assez mais, les croyances de notre société gravitent autour du salariat ; et il est entièrement possible qu’elles soient à l’origine de votre sentiment d’illégitimité. Devenir entrepreneure, c’est sortir des sentiers et marcher dans le sens inverse de celui auquel les autres s’attendent. C’est pourquoi, si vous voulez avancer pleinement et sereinement sur le chemin de votre entreprise, vous devez nécessairement vous déconditionner et apprendre à avancer au travers d’une autre réalité.

Se déconditionner ne signifie pas renier le monde du salariat. Cela revient plutôt à construire de nouvelles croyances (moins limitantes) et à expérimenter votre propre route. Pour chaque entrepreneure, le chemin de vie est différent. Nous avons toutes notre propre ligne de conduite et notre propre expérience de l’entrepreneuriat. Il est donc important de découvrir la vôtre et de créer vos propres règles. C’est de cette façon que vous pourrez façonner un environnement qui vous ressemble et une réalité qui correspond à vos idées.

Conseil : Pour cela, vous pouvez dresser la liste de vos (nouvelles) habitudes en tant qu’entrepreneure à la façon d’un règlement, que vous affichez à un endroit stratégique de votre lieu de travail. Cette astuce pourra vous aider à vous reconnecter et à vous ancrer davantage au sein de votre entreprise.